Édito par Denis Mathen

 

Denis Mathen

Président des Festivals de Wallonie
Gouverneur de la province de Namur

Édito

Là, à mes pieds, s’étendait la Baltique,
Grand lac meurtri aux rives de dentelles.
Ses vagues jouaient une étrange musique,
D’ambre et d’écume, … et d’acide, et de sel …
Qu’en longues plaintes, en infinies suppliques,
Le vent changeait, comme une offrande au ciel.

Cette année les Festivals de Wallonie seront un porte-voix magnifique pour
toutes les compositions qui puisent leurs racines dans la mer Baltique ;
une scène accueillante pour les artistes qui sont originaires des états
qui l’entourent ; de merveilleuses occasions pour découvrir les voix, les
sonorités et les tempos que charrient ses eaux, que colportent ses vents,
qu’engendrent ses légendes, depuis des siècles.
En cette année 2018, les Festivals de Wallonie vous ont invités et vous
inviteront aux croisières qui la sillonneront. Fin du mois de mars et début
avril dernier, ils vous ont d’abord conviés à celle inédite qui a fait du
cabotage d’un genre nouveau dans des lieux exclusifs de Mons, de
Charleroi, de Liège et de Namur, histoire de nous mettre en appétit et
de nous encourager à pousser plus loin notre curiosité quand s’ouvrira
la saison dès la fin du mois de juin, avec le Festival Musiq’3 et le Festival
Musical de Namur.
À celles, tout aussi attendues, qu’organiseront ensuite nos autres festivals
associés, de Saint-Hubert à Stavelot, de Liège, avec ses Nuits de
Septembre, au Hainaut en passant par le Brabant wallon.
À celles enfin, sans doute d’une autre nature, qui répondent aux doux noms
de MusMA, de Supernova ou de Cendrillon et qui nous rappellent quant à
elles que depuis longtemps la Scandinavie et plus largement les pourtours
de la Baltique vivent de connivence avec la musique contemporaine; qu’ils
ont traversé leur histoire aussi au diapason de leur jeunesse et que, de nos
jours encore, comme l’héroïne de Perrault, ils entretiennent une relation
particulière avec les cendres… volcaniques.
L’édition 2018 des Festivals de Wallonie va bientôt lever l’ancre sur les eaux
de la Baltique. Soyez attentifs à tous les ports de Bruxelles et de Wallonie
où elle s’apprête ensuite à mouiller prochainement.